paratge é drudaria païens

paratge é drudaria païens

Les celtes à Montségur ?

Les premiers habitants de l’Ariège sont les Ligures réputés pour être un peuple de montagnards et de grimpeurs qui vénèrent les hauts sommets et qui leur avaient tous  dédié  un Dieu

Carth.jpg

Puis les Ibères envahissent le sud de la Gaule en 475 av JC

En 400 av JC, des celtes de civilisations Hallstattiennes franchissent le col d’Ibaneta

Vers 300 av JC la tribu des Volsques Tectosages submerge le Languedoc

L’abondance des noms à consonance celtique dans le département de l’Ariège prouve que les gaulois occupèrent le pays de Montségur. Des noms comme Soula, Lucau, Vernajouls, Dun, Brenne, Castelverdun. De même on notera dans le Sabarthes quantité de noms de lieux terminés par AC ou AT 

Il y eut certainement un « coin celtique » enfoncé dans les régions pyrénéennes  pourtant fortement ibérisées. L’axe de cette pénétration serait le cours de l’Ariège. Le pays de Montségur ainsi que le pays d’Olmes et celui de Foix devinrent et demeurèrent des terres semi gauloises jusqu’à la conquête romaine. La tribu dominante aurait été celle des Tolosates elle-même subdivision de la puissante confédération des Volsques .

 

Montsegur-et-la-lune.jpg

Nous trouverons aussi les tribus suivantes présentes et attestées :

  • Umbracinis, tribu cité par Pline

  • Santons

  • Pétrocores

  • Bituriges

  • Consoranis mentionnés par Pline

  • Tarusconines situé sur le Castrum Tarrasco (Tarascon sur Ariège)

  • Kercorates

  • Bébryces (celto- ligures)

  • Sotiates (celtibères) sur le cours moyen de l’Ariège

A l’époque de la conquête romaine, les gaulois sont dans la Narbonnaise et les Ibères dans l’Aquitaine ; toutefois bien avant cela la présence des Ligures est indéniable ; ainsi nous parlerons de populations et cultures mixtes celto-ligues, celtibères ou encore Ibéro-Ligures  

montsegur 1.jpg

 

Le mot Segur a deux significations possibles

1 ) cela vient du Latin Securus qui donnera segur en occitan et sûr en français

2) proviendrait du gaulois Sego voulant dire force et que l’on retrouve dans l’irlandais Seg  c'est-à-dire force, vigueur ; voire encore dans l’allemand Sieg ou victoire. Sego sera repris dans de nombreux lieux celtiques tels que Segodunum la « puissante forteresse » de la tribu des Ruténes en pays Arverne (aujourd’hui Rodez en Aveyron). Aussi Segobriga « la puissante hauteur » situé dans la province de cuenca en Espagne

-montsegur.jpg

 

Segomo était par ailleurs un Dieu gaulois assimilable à Mars attesté par de multiples épitaphes. Segomo est « le victorieux »  représenté avec un faucon ou un aigle

Enfin plusieurs noms de peuples comprenaient la racine S G tels les Ségobriges de Massalia, les Segontiacis en Grande Bretagne, les Segoviens des Alpes, les Segusiavis en région lyonnaise, les Seghebia en Italie du nord ou Segobens dans l’Ariège tout prés de Chalablre

Sur l’éperon rocheux  de la fontaine intermittente de Fontestorbes  à  six kilomètres à l’est de Montségur ;  se trouve l'oppidum du Mayne. Cet oppidum fut pendant deux siècles une cité celtibérienne . Vous pourrez voir à cet endroit les ruines des murs qui encerclaient un village de la Tène (200 à 100 av. J.-C.). Les fouilles effectuées permirent de découvrir une grande quantité d'objets en fer tel qu’ornements de courroies, de fourreaux, de bagues, de bracelets et de fibules en bronze. Le peuple qui habita ici commerçait avec des contrées lointaines. On a découvert, sur le site, des pièces de monnaie ibères des Ilergétes de Lérida, des Volques Tectosages de Toulouse, de Narbonne, de Marseille et des Celtes d'Armorique. L'oppidum fut déserté après la conquête romaine. Aucun vestige postérieur à la conquête romaine ne fut trouvé sur le site.

montse1.jpg

 

Montsegur-imprenable.jpg



14/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres