paratge é drudaria païens

paratge é drudaria païens

Mabon / Alba Eluetias

Mabon ou Alba Eluetias est un des trois festivals des moissons. Cette fête souligne la fin du cycle productif de la nature. C’est l’équinoxe d’automne  où les périodes de jour deviennent égales aux périodes de nuit et où nous prenons tous un moment pour méditer sur le retour de la période sombre de l’année. C’est le début de la stérilité de la terre, la fin des moissons, les vendanges, la récolte des derniers fruits C’est aussi une période de grande activité. Il est temps de préparer sérieusement le prochain hiver.  Le Roi est mort, sacrifié à la Lughnasad pour assurer la prospérité des récoltes. Nous n’étions pas tristes, car c’était un sacrifice consenti, et nous savons qu’il renaîtra bientôt. La Déesse Terre commence à revêtir son aspect de vieille dame sage, reflétant la mort lente et l’hibernation qui a déjà commencé.  Cette fête des moissons  a peut-être quelque chose de doux-amer, mais il y a toujours l’espoir du retour de la lumière.  L’équinoxe d’automne est l’époque des mystères, il est temps d’honorer les divinités vieillissantes et le monde des Esprits.  C’est un temps d’équilibre, où nous pouvons faire une pause, nous relaxer, et profiter des fruits de nos vendanges personnelles - que ce soit nos jardins, notre travail, l’éducation de nos enfants, ou simplement notre train-train quotidien. C’est un moment propice aux introspections et supports méditatifs favorisant l’harmonie, l’équilibre, la protection, la prospérité, la sécurité, et la confiance en soi. . Il est temps de finir les actions commencées

mabon2-400.jpgmabon7.jpg

Dans la mythologie grecque c’est ce dernier jour de l’été que le Dieu du royaume des morts, Hadès, aperçut Perséphone cueillant des fleurs dans un champ. Il en tomba amoureux et l’enleva pour l’amener avec lui dans son royaume .Déméter, la Déesse des récoltes, apprenant la disparition de sa fille et ne la trouvant point, sombra dans un chagrin si grand que les arbres, les fleurs et les plantes, flétrirent, empêchant toute croissance végétale sur la Terre. Les Dieux de l’Olympe parvinrent alors à un compromis avec Hadès : Perséphone passerait six mois de l’année avec Hadès au royaume des morts. Déméter, insatisfaite, proclama alors que pendant ces six mois, la nature porterait son deuil et que rien ne pousserait sur la Terre

 mabon-faerie.jpg

Inanna était l’équivalent de la déesse sémitique Ishtar-Astarté. Plus tard, elle fut assimilée à Aphrodite et à Vénus. C’était la divinité féminine la plus importante de Mésopotamie et du Proche-Orient ancien. Elle était une déesse de la fécondité et de l’amour, mais était aussi une guerrière. Dans l’épisode de la descente aux Enfers d’Inanna, conservée dans une version sumérienne et une version akkadienne, elle réserva un sort peu enviable à Dumuzi. Celle-ci voulait prendre possession du domaine de sa sœur Ereshkigal. Elle descendit aux Enfers et fut mise à mort, puis ressuscitée, mais pour pouvoir quitter le «pays sans retour», elle devait trouver quelqu’un qui l’y remplacerait. Elle choisit alors d’y envoyer son amant.

6935377-red-fox.jpg



18/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Religion & Croyances pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres